ACCUEIL        ESPACE MEMBRES               

DES FORMATIONS                DES OUTILS PEDAGOGIQUES                DES EXPERIENCES                DES PUBLICATIONS


 


  Page d'accueil

 

  Qui sommes-nous ?

 

  Nos objectifs

 

  Nos positionnements politique et stratégique

 

  Une démarche partagée de l'éducation au développement

 

  Comment travaillons-nous ?

 

 4 groupes de travail

 

  Pour nous contacter

 

NOS POSITIONNEMENTS POLITIQUE ET STRATEGIQUE

1- La plate-forme Educasol est ouverte aux :
Associations de solidarité internationale :
- actives dans le domaine de l'éducation au développement et à la solidarité internationale (EAD-SI)

- intervenant au niveau national ou représentant un collectif à vocation régionale.

Collectifs animant des campagnes ou programmes d'éducation au développement et à la solidarité internationale.

2- La plate-forme Educasol se positionne dans un contexte international, européen et français porteur d'inégalités flagrantes mais aussi riche en potentialités

Sur un plan international, la croissance de la pauvreté et la hausse des inégalités sont indiscutables. La mondialisation néo-libérale a des conséquences dramatiques en particulier sur les pays du Sud. L'économique, notamment dans ses dimensions financières et commerciales, domine le politique. Les intégrismes et les extrémismes de toute nature se développent. Les logiques de guerre perdurent. La "gouvernance mondiale" est questionnée.

Dans ce contexte international, le respect des droits politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux pour tous les habitants de la planète est une urgence et les mouvements issus de la société civile, représentent une force de proposition au niveau mondial.

L'Europe est un acteur de poids dans la mondialisation, au regard en particulier de sa politique de coopération et de sa puissance économique. Sa politique commerciale et agricole est le plus souvent en contradiction avec sa politique de soutien aux pays du Sud. L'Union Européenne est en mutation du fait de son élargissement et de ses projets de modification institutionnelle.
De leur côté, les ONG se sont engagées dans une nouvelle structure, appelée CONCORD, qui est l'interlocuteur de la commission européenne.

Il apparaît essentiel, dans cette conjoncture européenne, de rappeler aux institutions publiques les engagements qu'elles ont pris en réaffirmant l'importance de l'éducation au développement dans la résolution du Conseil adoptée par les ministres de la coopération en novembre 2001.

Enfin la France n'est épargnée ni par les dynamiques d'exclusion, ni par les communautarismes, les replis identitaires ou sectaires, qui se traduisent électoralement par la progression de l'extrême droite et de ses idées.
L'interdépendance entre les personnes est de plus en plus forte, mais la société de consommation renforce l'individualisme et fait de l'argent l'indicateur premier de la réussite sociale.
De plus, l'image véhiculée par la plupart des médias ne permet pas d'enrichir les représentations du grand public sur les pays du Sud et l'importance de la solidarité internationale.
En même temps, chacun prend de plus en plus conscience de l'impact de la mondialisation sur son quotidien. Pourtant il reste démuni en termes de clés de compréhension, d'outils d'analyse de cette réalité pluridimensionnelle et de moyens concrets de contribuer à la modifier.
On constate aussi un fort potentiel d'engagements ponctuels, de jeunes et moins jeunes et le soutien de l'opinion publique à l'aide au développement reste constant et important.

Ces constats parfois contradictoires et la réalité des mécanismes d'exclusion et d'incompréhension qu'ils sous-tendent, nécessitent de mobiliser le plus grand nombre de nos concitoyens sur l'importance et les enjeux de la solidarité internationale.
La prise de conscience par chacun de ses capacités à pouvoir intervenir sur cette réalité est un élément déterminant de l'affirmation de la citoyenneté aux niveaux local, national et international.

Dans ce contexte, il est nécessaire :

-de réaffirmer les missions des associations,

-de mieux s'organiser pour faire reconnaître ensemble l'importance de l'EAD SI auprès de différents acteurs et décideurs,

-de renforcer l'impact des pratiques éducatives en direction d'une grande diversité de publics et dans le cadre de partenariats très ouverts.


3- La plate-forme Educasol veut agir en lien avec d'autres collectifs d'ASI (associations de solidarité internationale)
Face à cette mondialisation néo-libérale qui concentre les richesses, augmente les inégalités (riches-pauvres ; Nord-Sud), détériore l'environnement, les associations de solidarité internationale se donnent trois axes d'intervention :

1) Renforcer les capacités d'organisation des sociétés du Sud et appuyer des projets concrets qui répondent aux besoins et aux droits politiques, économiques, sociaux et culturels fondamentaux des populations dans le cadre d'un partenariat fondé sur la réciprocité.

2) Informer et faire en sorte que l'opinion publique prenne conscience de l'importance que revêt la solidarité internationale dans un monde où les peuples sont de plus en plus interdépendants. C'est ce que les ASI appellent éducation au développement et à la solidarité internationale.

3) A partir de ces expériences, et en étroite collaboration avec les partenaires du Sud, développer des actions de plaidoyer et de lobbying sur des propositions de politiques publiques afin d'humaniser cette mondialisation et la rendre plus solidaire.

 

4- Les membres d'Educasol considèrent que l'EAD-SI est un outil efficace de transformation de la société

L'EAD-SI vise à changer les mentalités et les comportements de chacun dans le but de contribuer collectivement à la construction d'un monde juste, solidaire et durable.

Elle donne des repères et des clés de lecture aux différents publics et au grand public. Elle facilite une vision globale et donne de la cohérence aux événements touchant la vie de chacun.

Elle informe, forme et fait prendre conscience des causes de la pauvreté et du mal développement.

Elle éveille l'esprit critique des citoyens en leur donnant les moyens de s'opposer à la vision du monde imposée par le discours unificateur des grands médias et la standardisation des modes de consommation induite par les stratégies commerciales.

Elle présente des alternatives et des propositions d'engagement accessibles à chacun. De sujet, chacun peut devenir acteur.

C'est une démarche éducative dont les effets ne sont souvent pas visibles à court terme.

Elle nécessite l'implication d'un nombre toujours plus important de bénévoles et de salariés au niveau local et national.

 

5- La plate-forme Educasol a une double vocation

 5.1. Educasol met en valeur la variété des acteurs et des thématiques portées par ses membres.


 5.2. Les associations et les campagnes d'éducation à la solidarité internationale sont les membres d'Educasol et les destinataires principaux des actions entreprises dans ce cadre.
La Plate-forme ne touche que de manière indirecte les publics cibles de ces associations ou campagnes par le biais du renforcement de la pratique de ces acteurs.


 5.3. Educasol est l'instance collective privilégiée de représentation et de lobbying de ses membres dans le domaine de l'EAD-SI.
Le travail de lobbying s'adresse de façon prioritaire aux pouvoirs publics nationaux et européens. Il a pour objectifs d'assurer des moyens financiers stables pour les dispositifs d'encadrement d'éducation au développement en France et de faire avancer la notion de solidarité internationale en particulier dans les milieux éducatifs.
Dans cette perspective, une stratégie d'alliance avec les médias, les syndicats, les mouvements d'éducation populaire etc. est mise en place.

Educasol reçoit le mandat de de la plate-forme des ONG d'urgence et de développement (Coordination SUD) pour représenter l'ensemble des ASI françaises dans le Forum éducation au développement de CONCORD. De la même manière Educasol représente les ASI françaises dans le DEEEP (Development Education Exchange in Europe Project). C'est dans ce cadre que sera mené le lobbying sur l'EAD-SI au niveau européen.


 5.4. Educasol est l'espace de concertation entre les campagnes, collectifs ou programmes d'EAD SI et, à ce titre, force de proposition auprès des différents acteurs engagés dans ces dynamiques.


 5.5. Elle est le lieu d'élaboration de réponses collectives des ASI, à des sollicitations extérieures pour ce qui concerne l'EAD-SI.


 5.6. Elle est un interlocuteur au niveau national
pour différents acteurs susceptibles de s'ouvrir à une démarche d'éducation au développement ou déjà impliqués dans cette démarche : associations à dimension locale, collectifs régionaux d'ASI, collectivités territoriales, syndicats, comités d'entreprise, associations de quartiers... Elle valorise les partenariats mis en œuvre par ses membres avec ces acteurs et contribue à en démultiplier les acquis.


 5.7. Par le travail de formation, et de soutien méthodologique auprès des acteurs,
Educasol va augmenter l'impact de leurs actions auprès des publics cibles, renforcer la connaissance réciproque de leurs pratiques éducatives, et les soutenir dans la mise en place de partenariats élargis.
En permettant la cohérence entre les campagnes d'EAD-SI en France, elle vise à augmenter aussi leur lisibilité auprès des acteurs locaux et à renforcer ainsi l'implication de la base du tissu associatif dans ces campagnes.
C'est aussi par ce biais et à travers la mutualisation des pratiques entre acteurs de natures diverses, que de nouveaux relais peuvent être mobilisés pour élargir les publics et l'impact des actions d'EAD-SI.


 5.8. Tout acteur d'éducation au développement peut bénéficier des outils et des savoir-faire
mutualisés dans le cadre d'Educasol


haut de page

© EDUCASOL 2005