Le second forum Jeunes solidaires en Côtes d'Armor
Restitution de projets menés par des jeunes et ateliers d'éducation au développement



MALI

CONCOURS; AGRICULTURE; DROIT DE L'HOMME; EDUCATION

Publics : CYCLE 2; CYCLE 3; COLLEGE; LYCEE; TOUT PUBLIC; JEUNE; ETUDIANT; ELU

Campagnes :
SEMAINE DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE

A) Diversité des partenaires impliqués

Dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale, différents acteurs costarmoricains de coopération et de solidarité internationale se regroupent au sein d'un comité de pilotage pour relayer la Semaine dans les Côtes d'Armor.

Depuis deux ans, les quatre principaux partenaires (CG22 ; DDJS ; RESIA ; Inspection académique) travaillent ensemble autour de la thématique éducation au développement et à la solidarité internationale / Jeunesse.

En 2004, les partenaires étaient :

- Conseil général 22 : Mission internationale et Service jeunesse

- Inspection académique

- DDJS (direction départementale Jeunesse)

- RESIA : réseau solidarités internationales Armor (huit associations membres, parmi les 30 du RESIA, vraiment parties prenantes de cette manifestation)

- Auberge de jeunesse de St Brieuc

- ADIJ association départementale Information Jeunesse

- Ville de St Brieuc

- CODES ; ANPAAA ; Ligue contre le cancer (animation santé en Afrique)

Ce projet a bénéficié du soutien financier de Conseil général 22 ; ville de St Brieuc ; DDJS 22 et d'une contribution en nature importante de l'Auberge de Jeunesse.

Les réunions du comité de pilotage se sont tenues à partir du moi de mai.

Une personne a été sur le projet à trois quart temps de septembre à novembre.

B) Objectifs, publics et activités

Le Forum s'est déroulé du 15 au 20 novembre 2004, à l'auberge de Jeunesse de St Brieuc, du lundi au samedi en soirée.

Il recouvrait trois enjeux :

- Ouverture sur la jeunesse

- Opération réalisée en multipartenariat

- Améliorer l'ouverture sur ASI

Publics concernés :

- Scolaires (des primaires aux secondaires) .

- Etudiants en BTSA.

- Enfants des centres de loisirs et animateurs jeunesse.

- Bénévoles d'associations.

- Grand public.

Objectifs visés :

- Valoriser les projets de solidarité internationale menés par des groupes de jeunes ou des scolaires par la restitution et le témoignage.

- Montrer le champ des possibles de l'engagement des jeunes en termes de solidarité internationale .

- Susciter des envies d'agir

- Sensibiliser les scolaires aux questions de développement durable, à la solidarité internationale

- Organiser un concours Jeunes solidaires

Différents stands ont permis d'exposer 20 projets menés par des associations de jeunes, des établissements scolaires et autres associations de solidarité internationale.

En lien avec ce forum, le conseil général des Côtes d'Armor avait lancé un concours sur la restitution de projets de solidarité internationale menés par des jeunes, scolaires ou non. 15 des exposants ont participé à ce concours.

Des animations et ateliers d'éducation au développement ont été proposés pour les visiteurs.

Une conférence débat " le Mali : quelles complémentarités dans les partenariats (santé, éducation...) " avec un partenaire de réseau Solidarité et d'AFDI Bretagne, Jean Coulibaly. le mardi en soirée.

Le samedi : journée pour le grand public avec diverses animations l'après midi.

- Projection : film Qosco maki les enfants des rues de Cuzco ; animations jongleries ; danses du Viet Nam .

- Remise des prix du concours jeunes solidaires initié par le conseil général 22.

C) Démarche pédagogique

Du lundi au vendredi accueil, sur inscription, de scolaires et enfants de centres de loisirs .

Les ateliers ont été proposés aux scolaires, selon leur niveau et animés par des intervenants du RESIA, d'Amnesty international, de professionnels de la santé ; selon une démarche d'éducation au développement que l'on pratique tout au long de l'année.

Les thèmes des ateliers :

- Pour les lycées :

Droit de l'homme par Amnesty international.

L'agriculture au Mali , avec le témoignage et un échange avec Jean Coulibaly, agriculteur malien.

Le commerce équitable

- Pour les primaires :

L'éducation pour tous.

Les enfants dessinent la santé.

Alimenterre : jeu des chaises.

Les indiens Guarani, une minorité du Brésil.

Le Niger

Pour les primaires, un spectacle de contes " le semeur d'eau " a été assuré avec brio par Clovis Fontano de St Nazaire et originaire de Madagascar (le mercredi, jeudi et vendredi).

Ont été utilisés les outils pédagogiques disponibles au centre ressources du RESIA, par exemple l'exposition " Demain le monde.. L'éducation pour tous " et son jeu de l'oie ; ou encore le jeu des chaises, la carte de Peeters pour illustrer la campagne Alimenterre.

En ce qui concerne l'atelier " les enfants dessinent la santé ", nous nous sommes appuyés sur l'exposition composée de dessins d'enfants du Sénégal et de dessins de colaires bretons, proposée par la Ligue départementale contre le cancer. Des professionnels de l'éducation à la santé étaient partenaires de cet atelier.

D) Bilan Quantitatif

- 22 stands soit environ 100 exposants et bénévoles associatifs mobilisés de tous âges.

- 1000 visiteurs : dont 375 élèves du secondaire, 320 du primaire, 85 enfants de centre de loisirs

- Une vingtaine d'animateurs jeunesse.

- Environ 200 personnes entre la conférence du mardi et la journée grand public.

- Des élus : lors de l'inauguration de la valise de la remise du prix des concours.

- Des journalistes (PQR / radio).

Une diffusion encore plus large de l'information aurait permis de toucher davantage de monde.

Les questions de transport pour les scolaires ne facilitent pas la participation des classes. Le coût élevé (location d'un car) et des contraintes horaires serrées peuvent décourager les enseignants moyennement motivés.

E) Bilan qualitatif

Un questionnaire a été envoyé aux exposants participants et aux écoles établissements visiteurs. Des réponses ont montré la satisfaction globale des uns et des autres ; avec des aménagements possibles en termes de timing notamment.

Une réunion bilan a eu lieu entre les partenaires.

Il ressort de ces évaluations :

- Satisfaction des partenaires de ce forum qui a permis de mettre en valeur des projets menés par des jeunes tout en montrant une réelle diversité.

- Echanges constructifs entre participants et avec le public.

- Satisfaction des écoles et établissements scolaires ayant visité le forum, au regard des questionnaires d'évaluation du forum.

- Retombées pour le RESIA, comme pôle de référence en accompagnement de projets jeunes en matière de solidarité international et comme lieu d'information, ressources.

- Pour les scolaires : deux attitudes différentes constatées chez les enseignants : ceux qui profitent de l'occasion pour sensibiliser superficiellement les élèves et ceux qui se lancent dans des projets d'éducation au développement plus poussés.

Les objectifs de valoriser des projets jeunes, de montrer le champ des possibles, d'éduquer au développement et à la solidarité internationale sont atteints. L'objectif de susciter des envies d'agir reste plus difficile à mesurer. Cependant au regard du nombre de jeunes adultes visiteurs le samedi, on peut imaginer que beaucoup ont pris conscience que c'était possible.

F) Conseils

Il est difficile d'anticiper sur le programme, pourtant il est primordial de respecter les délais de communication et de diffusion. Un tract d'information a été réalisé (avec un visuel ciblant les jeunes adultes) ; mais il est sorti un peu trop tard et nous n'avons pas réussi à faire une bonne diffusion sur le plan départemental.

Même si certaines structures ont dégagé du temps pour ce projet (par exemple auberge de jeunesse, ADIJ), il a été difficile de dégager une équipe réellement opérationnelle du comité de pilotage politique.

L'inspection académique a facilité le remplacement du professeur des écoles détaché à quart temps auprès du RESIA afin qu'il puisse être disponible toute la Semaine pour assurer les animations scolaires.

Ce projet nécessite des moyens humains importants, en amont pour l'organisation et lors de la semaine pour animer les ateliers et tenir les stands.

Outils : Demain le monde...l'éducation pour tous (exposition)

HERVE, Martine
RESIA/CDDP (RESEAU DES ASSOCIATIONS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE DES COTES D'ARMOR)
2005/03
30 rue Brizeux, 22015 Saint Brieuc, France. Tél. 02 96 61 22 23. resia@ritimo.org www.resia.asso.fr