EDUCASOL - plateforme d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale

Sortir des zones de confort de l’ECSI « Pour un monde sans rapports de domination »

Projet porté par le réseau Ritimo avec le CRIDEV (Centre de Ressources et d’interpellation) qui est l’un de ses membres.

JPEG - 120.8 ko




Le CRIDEV organise des soirées « Causeries », dans ses locaux, généralement de 18h30 à 21h. Elles sont coportées par le CRIDEV et une autre structure qui va apporter une grille de lecture du thème peu connue ou peu entendue dans les médias mainstream et relégitimant les vécus des personnes concernées.

Les intentions pédagogiques : alternance de savoirs froids et savoirs chauds / mise en réflexion du groupe / vigilance de répartition de la parole / les premier-ères concerné-e-s par la thématique ont davantage d’espaces pour s’exprimer.

Ces causeries sont précédées d’une phase d’autoformation (par groupes de 4 à 11 personnes) des membres de l’association en utilisant des outils d’éducation populaire, puis de préparation : recherche de partenaires pour la causerie. La causerie proprement dite a pour objectif de faire partager au public les réflexions sur une thématique (ici oppression/droits des femmes) et mais aussi mettre les participant-e-s au travail puisque sont utilisés les outils d’éducation populaire dans l’idée de créer des savoirs collectifs.

Dans le cadre d’un chantier sur l’oppression/les droits des femmes, le CRIDEV a sollicité une bourse ECSINOV pour des causeries (et la poursuite des autoformations qui les précèdent) sur les origines du patriarcat, les trucs et astuces pour lutter contre le sexisme ordinaire, les témoignages de femmes Burkinabé, « Féminismes : origines et manifestations de la domination masculine ». Les partenaires de ces causeries sont, pour les autoformations sur l’enfance et genre et la socialisation genrée : le CEMEA Bretagne ; pour les autoformations sur la ville faite par et pour les hommes : une urbaniste ; pour les autoformations « Les Féminismes » : l’association La Trouvaille.

Le public des causeries (une vingtaine de personnes en moyenne) dans l’ensemble se compose de femmes âgées de 16 à 35 ans, employées, étudiantes, chômeuses et bénéficiaires du RSA ; il est notable qu’ils s’agit de personnes qui ne se croiseraient pas autrement (personnes en situation d’errance, personnes en situation de handicap, personnes « racisées », femmes voilées, jeunes, personnes issues de la solidarité internationale classique, personnes transsexuelles…).

Le projet prévoit également une nouvelle autoformation sur la « binarité du genre » et les luttes LGBTQI+, mais aussi, dans la poursuite des causeries sur les féminismes, la production d’une frise sur les origines du patriarcat, la rédaction d’un livret « trucs et astuces contre le sexisme ordinaire ».

Un bilan qualitatif et quantitatif écrit et oral suit chaque activité, se fondant également sur un aller-retour continu en entre terrain et théorie.

JPEG - 36.9 ko

Les plus de ce projet  : la thématique abordée (sexisme) et notamment la frise sur le patriarcat, la diversité et l’ouverture à des personnes qui ne se croiseraient pas ailleurs, la cohérence de la confrontation continue terrain/théorie, l’autoformation de l’équipe du CRIDEV avec une démarche qui modifie de l’intérieur la structure porteuse du projet.

ACTUALITÉS
La cartographie des acteurs de l’ECSI : un outil proposé par l’Observatoire de l’ECSI

Vous agissez
...pour une éducation à la citoyenneté mondiale,
...sur la solidarité internationale en France,
...avec une pédagogie favorisant la contribution individuelle et collective à la construction d’un monde juste, solidaire et durable,
La cartographie des acteurs de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale vous intéresse.



Le Festisol 2019 approche

C’est bientôt le #Festisol2019 ! (15 novembre - 1er décembre).

Pour patienter avant le top départ, découvrez dès maintenant la vidéo de lancement de cette édition 2019 du Festival des Solidarités !



Les migrations au cœur de l’ECSI : quels savoirs et quelles pratiques d’éducation citoyenne ?

Le 6 juillet Educasol et un de ses membres, le FORIM, ont organisé une journée de rencontre sur la thématique suivante : « Les migrations au cœur de l’ECSI : quels savoirs et quelles pratiques d’éducation citoyenne ? ». Cette journée se tenait dans le cadre de l’Observatoire de l’ECSI avec pour objectif d’amorcer un état des lieux des acteurs et des pratiques de « l’éducation aux migrations ». Nous en publions la fiche de capitalisation.



>> Voir toutes les actualités
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
LIRE AUSSI
- Lauréats du premier appel à projets ECSINOV
- Lauréats du deuxième appel à projet ECSINOV
RECHERCHE


ESPACE MEMBRE
"") { ?> Vous êtes identifié :

- Accéder à votre espace privé