EDUCASOL - plateforme d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale
Bandeau du site

Expérimenter de nouvelles modalités d’action d’ECSI

JPEG - 113.5 ko

Projet porté par la Maison des citoyens du monde (MCM 44) de Nantes, dans le cadre du FESTISOL avec cinq structures (association Traits-Portraits, association Pulsart, association Semikin, Ligue des droits de l’homme Nantes, Master Ingénierie de projets européens et internationaux (IPEI) de l’Université de Nantes).

Ce projet propose 4 modalité d’actions innovantes :

  • L’escape Game « migrations »  : animé par des étudiants du master d’Ingénierie de projets européens et internationaux (IPEI), avec la MCM, et en partenariat avec l’Alliance Europa. Dans ce jeu, les participants, enfermés dans une pièce dont ils ne peuvent sortir qu’en résolvant des énigmes, explorent à travers la thématique des migrations, les questions de solidarité et de transformation sociale.

  • La bibliothèque vivante  : véritables outils de lutte contre les discriminations, les stigmatisations, les préjugés sur les migrations, les «  livres humains », incarnés par une personne victime de ces discriminations, un acteur du terrain ou un universitaire chercheur, livrent aux publics leurs témoignages.

  • Le théâtre forum « Déconstruire les idées reçues et construire un autre discours sur les migrations » : en mettant en jeu des situations conflictuelles de la vie quotidiennes, et en incitant à étudier collectivement leur transformation, le théâtre forum place le public au cœur de l’animation, le rendant contributeur du contenu. Il s’agit ici d’informer sur les réalités des migrations afin de transformer le regard porté sur les migrants.

  • Portage de parole multimédia : « Faire entendre la parole des migrants ». Il s’agit, à travers des témoignages exprimés sous différentes formes (romans graphiques, exposition, lectures musicales, ballet, chants et poèmes, ou encore expression directe), de rapprocher différents publics (jeunes des quartiers prioritaires, réfugiés, demandeurs d’asile, grand public).

JPEG - 36.9 ko

Les plus de ce projet : la dimension particulièrement innovante de la bibliothèque vivante mais aussi la réalisation de l’escape game par des étudiants, et non par des professionnels comme c’est l’usage habituellement.

A LIRE  : les fiches de capitalisation produites, une fois le projet mené, par la Maison des citoyens du monde :
- Faire ententendre la paroles des migrant.e.s
- Bibliothèque vivante « Ne jugeons pas un livre à sa couverture »
- Escape Game « Migrations et développement »